Stéphane Mercier Quintet

Jeudi 26 septembre | 20:00 (doors) – 20:30 (concert)
Jeudi Jazz Session
Petite scène
Entrée : 8 € (tarif unique, pas de prévente)
Infos : 068/25 05 12 (heures de bureau)
En partenariat avec le Service Culturel de Silly

Un jazz qui swingue et qui groove !

Le nouveau quintet de Stéphane Mercier (le fils de Jacques) est résolument multigénérationnel et donc empreint à la fois d’une fraîche jeunesse et d’une sage maturité.

Un jazz pour tous, qui swingue, qui groove et qui, tout en étant varié, reste extrêmement cohérent.

Avec le signe d’amitié fait à Brassens, il y a le rappel des racines et, avec les compositions du quintet, le quotidien dont on s’inspire pour avancer, parce que tout voyage est toujours épopée et initiation…

Avec :

Stéphane Mercier – sax alto
Peter Hertmans – guitare
Nicola Andrioli – piano, Fender Rhodes
Cédric Raymond – contrebasse
Matthias De Waele – batterie

Site Internet

Facebook

Bio complète :

Après ses albums enregistrés à Boston (B.Connection), New-York (Flor de Luna, Safe and Sound in Long Island City), Paris (Mo’ Avast Band) et Bruxelles (Walking the Soul Map, Duology), le saxophoniste Stéphane Mercier nous revient avec un tout nouveau quintet, formé de magnifiques musiciens rencontrés à différentes étapes de sa carrière, et un nouvel opus, intitulé “Trip”.

La musique s’inspire en effet d’un voyage, mais pas n’importe lequel. La légende de l’Arche de Noé est une métaphore universelle : celui-ci emmène sa famille, genèse de vies dans un océan de possibilités. A bien y penser, on ne peut concevoir un tel bateau sans passion, art et magnificence. Noé n’a jamais abandonné, et nous a sauvés avec une grâce à couper le souffle. Cet album tente de le refléter.

Les musiciens composant ce groupe multigénérationnel ont un idéal en commun : sublimer le quotidien et s’en inspirer pour la suite. Après tout, chaque voyage n’est-il pas initiatique ?

Cet album est principalement composé par Stéphane Mercier : des mesures composées, du swing, du groove, une valse, une touche de reggae montrent une musique variée et très actuelle. « Je me suis fait tout petit », de George Brassens, fait référence à nos racines, tandis que deux compositions de Peter Hertmans clôturent cette épopée riche en émotions fortes…

This entry was posted in Concerts. Bookmark the permalink.